Sur terre, j’expérimente la dualité, la division, la manque, la limite, la guerre, la peur, la maladie, le travail, la souffrance, la vieillesse, la mort. La vie est un non-sens. C’est l’enfer-sur-terre !
Je peux mettre fin à mes jours ici-bas et retourner allègrement d’où je viens, mais je ne le fais pas. Je continue de m’accrocher lamentablement à la survie et de repousser le plus longtemps possible l’échéance de la mort… jusqu’à ce que j’en crève. Pourquoi endurer ce calvaire ?
Parce que je sais quelque part au fond de moi, qu’il peut en être autrement. Je sens que ce non-sens n’est pas réel; qu’il est artificiel. Une voix intérieure me dit que je peux vivre en paix, que cette planète peut nous nourrir toutes et tous, que l’amour peut se transmettre en un éclair, que le bonheur est là qui attend qu’on lui fasse signe. C’est pour cela que « j’achète » du temps… que j’étire la survie… Je veux connaître le paradis sur terre ! MAIS COMMENT ?
En apprenant à retrouver ma vraie nature créatrice, en réalisant que j’ai crée cet enfer-sur-terre et que je peux tout aussi bien créer le paradis-sur-terre, en m’entrainant à penser, parler et agir en être divin que je suis, en transmutant mes peurs illusoires en amour véritable.
Que suis-je venue faire sur cette terre ? Découvrir que la vie a un sens et que je navigue avec son courant, rire, améliorer ma santé à l’infini, rajeunir, vivre éternellement. M’ACCOMPLIR ! Et toi ?

 

 

 

Pour réaliser mon rêve, j’ai suivi un cours de médecine. Durant plusieurs années je fus convaincue d’être sur la bonne voie. La réalité fut tout autre. Les pensées et les émotions, ces invisibles et impalpables traîtresses, boycottaient insidieusement mon rigoureux travail scientifique. Je me tournai alors vers une autre avenue qui offrait d’autres solutions pour une santé globale : médecines douces, thérapies naturelle. Je parcourus de nombreux pays et découvris leurs bienfaits. Mais les gens continuaient à souffrir et à mourir quand même. Pourquoi ? Ne sachant où aller, je revins au plus profond de moi-même