Compteurs Linky : Stéphane Lhomme a été mis en examen jeudi 3 août au TGI de Paris
suite à trois plaintes… de l’UFC-QueChoisir !
!!

Au lieu de combattre Enedis et son compteur Linky (qui surfacture et oblige à prendre un abonnement plus cher), l’UFC-QueChoisir attaque les citoyens engagés contre les compteurs communicants…

Se présentant généralement comme des « chevaliers blancs » n’ayant pas peur de défier les plus grands puissances industrielles et commerciales, les dirigeants de l’UFC-Que choisir on adopté une position tout à fait surprenante à propos du déploiement des compteurs communicants Linky : tout en reconnaissant que ces compteurs vont faire augmenter les factures de beaucoup de consommateurs, ils ne cessent de tenter de démobiliser ces même consommateurs et, aujourd’hui, s’attaquent même directement aux citoyens engagés contre le déploiement des Linky…

C’est ainsi que Stéphane Lhomme, conseiller municipal de Saint-Macaire (1), un des animateurs de la lutte contre le déploiement des compteurs Linky (2), a été mis en examen le 3 août 2017 au TGI de Paris par la Vice-Présidente chargée de l’instruction, suite à… trois plaintes déposées à son encontre par l’UFC-Que Choisir.

Notez bien que cette mise en examen est quasi automatique lorsqu’il y a plainte avec constitution de partie civile, mais que cela ne préjuge aucunement du résultat final de l’affaire.

La suite ici : http://refus.linky.gazpar.free.fr/UFC-3plaintes-contre-SL.htm